Sony propose sur les marché des appareils photos des boitiers allant de l’APS-C au Full Frame. Le haut du panier de Sony est actuellement réservé aux « A7 » (ou Alpha 7), qui des pleins format avec des orientations en photo ou en vidéo par exemple. La version « R » des appareils Sony est clairement indiqué pour de la photographie haute-définition. Tout récemment encore Sony a pris la décision d’annoncer publiquement un nouvel appareil de quatrième de génération.

Un nouvel appareil haut de gamme

La monture du Sony A7R IV ne change pas.

Alors que nous nous attentions à un A7S III pour contenter les filmmakers du moment, nous avons finalement droit à un A7R IV. Le dernier A7S de la marque remonte en effet à 2015 et commence à se montrer dépassé par les appareils des concurrents. Sony n’a pas cru bon de présenter son A7S III pour le moment et nous reserve peut-être cela pour la fin de l’année 2019.

Ce nouvel A7R IV conserve les caractéristiques de son grand frère et y apporte des améliorations. Il s’agit ici d’une évolution de l’appareil de troisième génération et non pas une révolution au sens large du terme.

L’A7R IV vise ici une nice de professionnels faisant aussi bien des photos en studio que du paysage. Cet appareil semble selon les informations livrées par Sony adapté aux photo-produit, à l’impression ou au portrait.

61 millions de pixels

Le port USB C est toujours présent sur le côté du boîtier.

La grande nouveauté de cet appareil est son capteur qui monte maintenant jusqu’à 61MP. Un avantage technique jusqu’ici réservé aux capteurs de plus grandes tailles (moyen format par exemple).

Pour ne pas changer le capteur et stabilisé sur 5 axes. On imagine pas courir avec l’appareil comme on pourrait le faire avec un stabilisateur, mais c’est tout de même une bonne nouvelle pour des situations de basses lumières.

Il va donc falloir préparer ses cartes SD quand on sait que l’A7R III produisait des fichiers RAW dont la taille pouvait facilement dépasser 40Mo.

Diverses améliorations

Deux cartes SD sont indispensables sur un appareil professionnel.

Sony était déjà très à l’aise en autofocus – contrairement au GH5 de Panasonic. Les ingénieurs de la marque n’ont pas chômé et on a maintenant droit à un AF de 567 points.

Le boitier affiche une cadence de 10 images par seconde en RAW – ce qui ne permet donc pas de faire des vidéos à partir de ses images. On attend de voir si le buffer sera suffisamment grand pour ne pas saturer au bout de quelques secondes.

Même si la vidéo n’est pas le champ d’action privilégié pour l’A7R IV, l’appareil en reste tout de même capable. Nous pourrons donc faire de la 4K à 30fps et cela sur tout le capteur. En Full HD on pourra toujours tirer du 120fps pour de beaux ralentis.

Le boitier est prévu de deux emplacements de cartes SD UHS-II. Il est compatible Bluetooth et Wifi et dispose d’un port USB C.

Conclusion

Le tarif est clairement indiqué pour les professionnels de la photo et cet hybride Full Frame est annoncé au prix de 4000 euros nu. La sortie est prévue pour septembre 2019. Même si cette nouvelle mouture du boitier de Sony a de quoi faire rêver, nous restons quand même sur notre fin et attendons toujours le fameux A7S III. Les mieux équipés apprécieront de pouvoir continuer à utiliser leur gamme d’objectifs (monture E) sur cet appareil.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here